Si le changement ne s’est pas opéré brutalement, le big data s’inscrit aujourd’hui comme une révolution, et un passage obligé pour les enseignes. Pour développer son marché, se positionner aux bons endroits aux bons moments, les maxi-données, sont le nouvel eldorado. Mais comment profiter au mieux de cette technologie exponentielle qui flaire le chaland en un coup de baguette magique ?

Le magasin au coin de la rue

Le big data, du e-commerce à la boutique de quartier

Les géants d’internet ont bien sûr été les premiers à collecter, avec plus ou moins d’égard, les données. Alors qu’il serait tentant de croire qu’ils resteraient les seuls à bénéficier de cette technologie, les commerces physiques ont eux aussi pris le pli du big data depuis le milieu des années 2010.

L’enseigne ne fait plus qu’une

D’une manière générale, les boutiques ou agences en ligne, et les boutiques physiques, sont désormais réunies, confondues. Avoir une carte de fidélité, des offres spéciales et personnalisées, ne se cantonne plus, et depuis longtemps, à un seul des deux camps.

Et les enseignes physiques comptent bien utiliser des données encore plus pointues pour aller vers leurs clients et les faire venir à elles. Car le big data pour le retail, c’est notamment savoir où s’implanter pour ne pas se planter. Pour les commerces de détail, le big data est donc le moyen le plus intéressant pour faire revenir les clients dans les boutiques ! Belle revanche sur la modernité…

Anticiper les attentes et les investissements

La prédiction n’est plus un art divinatoire

Il y a encore peu de temps, il était – et il est toujours – possible, de déterminer la fréquentation d’un magasin uniquement par la météo. Manger une glace ou une raclette ne répond en effet pas aux mêmes conditions climatiques. De cette analyse limpide à l’utilisation du big data pour appréhender, des semaines ou des mois avant, ses ventes, voilà la révolution : le commerce prédictif.

Investir avec moins de risques

Grâce au big data, il est désormais possible d’anticiper les besoins de ses clients, en sachant qui ils sont dans un périmètre donné par exemple. Ce qui signifie aussi gérer ses stocks plus facilement, jour après jour, et investir mieux. La révolution se trouve également ici : connaître les tendances en avance et y répondre de la meilleure des façons.

Où s’implanter pour faire venir le plus de clients ? Comment anticiper leurs besoins ? Le big data est aujourd’hui l’outil le plus perfectionné pour permettre aux retailers et autres enseignes de développer leur activité. Car ce qui semble le plus évident – la rue commerçante – n’est pas forcément le lieu idéal pour le développement d’une franchise ou d’un commerce spécifique.

Ecrire un commentaire … Fermer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *